Critiques Littéraires

KEULMADANG, N°1 – SÉOULIENNES

seouliennes
Keulmadang n°1 – Séouliennes
Decrescenzo éditeurs

Une publication qui réunit autour du texte critique littéraire, traducteur et universitaire – ceux qui ont participé au succès de la revue en ligne –, mais aussi des écrivains, des poètes qui nous livrent des textes inédits. Tous spécialistes et amoureux du Pays du matin calme viennent dans ce numéro de lancement nous parler de la Corée d’aujourd’hui et de ce qui contribue à notre attachement profond à sa littérature. Embrassant les domaines de la  poésie, la traduction, le cinéma ou la bande dessinée, la revue (120 pages)  résume  dans  son titre – Séouliennes – l’esprit de ce premier numéro. Les auteurs ont eu le champ libre ;  une diversité de contenus et d’approches à l’image du florissement de la culture et de la littérature coréennes.

Répartis entre les différentes  catégories (littérature, poésie, interview, textes de Corée, traduction, critique littéraire, bande dessinée, cinéma), les articles approfondissent des thèmes abordés dans la revue en ligne (l’écriture d’Eun Hee- kyung, l’œuvre de Lee Seung-U), en explorent  de nouveaux (filmer la Corée du Nord) , enquêtent sur l’évolution littéraire (aperçu de la bande dessinée numérique coréenne) ou présentent des créations originales (un livret  rassemble trois textes d’auteur). Quant aux articles traitant plus spécifiquement des questions de traduction et  du travail d’écriture (traduire la littérature coréenne, interview de Yi In-seong), ils nous font entrer dans l’atelier de l’écrivain et celui de son traducteur, interrogent la relation entre l’auteur et son oeuvre et, plus largement, le devenir de la littérature coréenne sur la scène culturelle mondiale (la littérature coréenne d’aujourd’hui dans le contexte de la littérature mondiale et la traduction). Un avenir en lequel Keulmadang veut croire : c’est tout le sens de ce premier numéro papier.

 

SOMMAIRE:

LITTERATURE 

Un inconscient prépondérant [sur l’œuvre de Jung Young-moon ] – Jean Bellemin-Noël.
L’œuvre de Lee Seung-U : entre culpabilité et espoir –  Jean-Claude de Crescenzo.
Les noces d’or de Hwang Sok-yong – Jean-Noël Juttet.
L’écriture d’Eun Hee-kyung – Julien Paolucci.

POÉSIE

Poésie et monde – Claude Mouchard

INTERVIEW

Le romancier YI In-seong – Kim Tae-hwan

TEXTES DE CORÉE

Clair de lune – Yi Ta-jun
Suite de l’épilogue – Han Yu-joo
L’amour de Séoul, les phrases de Séoul – Kim Tae-yong

TRADUCTION

Traduire la littérature coréenne – Lucie Angheben.
La littérature coréenne d’aujourd’hui dans le contexte de la littérature mondiale et la traduction – Jeong Gwari

CRITIQUE

Par quoi s’exprime-t-il ? – Kwon O-ryong

BANDE DESSINÉE

Aperçu de la bande dessinée sud-coréenne –  Philippe Paolucci.

CINÉMA

Filmer la Corée du Nord – Antoine Coppola

LECTURES

A lire ou à relire

%d blogueurs aiment cette page :