Récits

Circuit des galeries d’art à Séoul

galerie-art-seoulLes Galeries d’art à Séoul

Jour après jour, la définition du « circuit » touristique change. Les touristes ont de moins en moins envie de se presser dans les attractions touristiques renommées et de goûter à la va-vite les plats locaux. De nos jours, de plus en plus de voyageurs demandent des programmes plus créatifs, plus personnalisés et répondant à leurs intérêts. Les circuits de galeries d’art sont à la mode, tant auprès des étrangers que des touristes coréens. Ils font fureur auprès de ceux qui cherchent à enrichir culturellement leur quotidien.

  • Redécouvrir Séoul par les galeries d’art

Contrairement à la musique, aux films ou à la littérature, l’art est souvent considéré comme trop complexe et inaccessible pour la consommation de masse. Pourtant, tous ceux qui apprécient la beauté sont heureux de découvrir l’art. « Avec mes amis, nous visitons une galerie par semaine à Séoul, ensuite on en parle entre nous, explique Jeon Byeong-min, une employée de bureau. Je ne connaissais rien à l’art au début, alors je savais à peine ce que j’avais sous les yeux. Mais avec le temps j’ai appris à développer mes goûts et à prendre du recul. » Yi Dong-hun, un autre employé, pense que le meilleur à retenir de ces circuits de galeries d’art est « la nouvelle dimension de Séoul découverte en regardant des œuvres d’art et en se rendant dans les galeries de la ville. » Céline Besset, expatriée française travaillant en Corée, raconte qu’elle comprend l’amour des Coréens pour l’art lorsqu’elle voir le nombre de galeries en Corée : « Les œuvres que j’ai vues dans les galeries de République Tchèque lorsque j’y travaillais avaient un style particulier mais rappelaient quand même l’art français. Les galeries coréennes par contre possèdent des œuvres uniques qu’on ne trouve pas en Europe. C’est une expérience incroyable !” Et Anke Pierik, touriste hollandais, de renchérir : « Je n’oublierai jamais mes promenades à Samseong-dong, où l’on trouve des galeries d’art et des cafés sympas à chaque coin de rue. De plus, la majorité des galeries de Séoul sont gratuites. C’est l’un des rares pays où l’on peut se permettre de visiter de nombreuses galeries d’art avec un budget réduit ! »

  • Le présent ramène au passé

Les intérêts étrangers pour l’art coréen ont commencé avec le contemporain et s’étendent vers un paysage plus large culturellement. Les films coréens de réalisateurs comme KIM Ki-duk ou Park Chan-wook, les chansons et chorégraphies de stars de la k-pop, comme PSY, les jeunes joueurs « professionnels » de jeux vidéo sont tant de visages de la culture coréenne d’aujourd’hui. Et cela rend curieux de la culture coréenne d’hier. Les visiteurs veulent voir les anciens palais, les temples, les musées d’art, les galeries, les villages traditionnels, et les marchés. Dans l’espoir de saisir l’essence de la culture coréenne, ils épuisent les guides touristiques à la recherche de l’art coréen. Comme toutes les métropoles, Séoul a perdu beaucoup de son passé. Pourtant, elle reste un foyer culturel distinct des villes Européennes ou Nord-américaines, et on trouve au cœur de sa culture un amour pour l’art et la littérature, qui se vit au quotidien.

  • Tant de choses à voir

Pour ceux qui aiment l’art, la Corée est pleine d’objets à dévorer des yeux. On n’a même pas besoin d’aller au musée pour en voir. On trouve des sculptures et autres œuvres devant la majorité des bâtiments de Séoul qui redonnent de la vitalité aux lignes dures de la ville. De petites expositions sont souvent organisées dans les stations de métro afin de proposer l’art à la volée. Pas besoin de dire que les expositions des artistes reconnus sont appréciées par tous les âges. Il est possible de s’organiser un circuit des galeries d’art avec les seules informations de base. On trouve des dizaines de galeries de toutes les tailles et des magasins d’art partout dans Séoul. Les quartiers comme Samseong-dong, Insa-dong, Pyeongchang-dong, Cheongdam-dong et l’Université de Hongik proposent de nombreuses galeries, ce qui leur donne des airs de rues artistiques. Ces mêmes rues sont jonchées de boutiques d’encadrement, de librairies spécialisées dans les folios et les théories artistiques, de magasins de fournitures artistiques, sans parler des cafés et des restaurants où les clients peuvent apprécier les œuvres de jeunes artistes locaux en buvant un thé ou en prenant un repas.

  • Art moderne et Art Contemporain en Corée

Alors que l’art d’aujourd’hui transcende les frontières nationales et culturelles et qu’il y a même un débat sur les caractéristiques de l’art coréen, les étrangers viennent en Corée pour voir un art qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Les passionnés d’art asiatiques espèrent voir la beauté de l’espace négatif et des lignes, les formes colorées avec des teintes caractéristiques du continent, des œuvres qui reflètent les costumes blancs traditionnels des Coréens. Heureusement, de telles pièces se trouvent facilement dans les musées et dans les quartiers touristiques comme Insa-dong. L’art coréen contemporain plus actuel reprend des vignettes de l’histoire colorée de la Corée, alors que l’art moderne est un panorama de l’histoire coréenne depuis la fin de l’époque de Joseon.

1 Kommentar zu “Circuit des galeries d’art à Séoul

  1. Bonjour Monsieur,

    J’ai lu attentivement votre article sur Seoul je vous en remercie beaucoup.

    Je suis artiste peintre professionnel: http://www.carrillojuan.com

    Je réside en France/Espagne et aimerais connaître les coordonnées des galeries d’art « MODERNE » de Seoul.

    Mes recherches sur le net ne sont pas trop fiables auriez-vous l’amabilité de me donner la liste de ces galeries de Seoul ou les moyens de les connaître.

    Merci,

    Cordialement votre,

    Juan Carrillo

    art.prestige@yahoo.fr

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :