Jeunesse Petits

Lignes

lignes suzy leeMagnifique couverture pour cet album, en papier mi-mat, mi-glacé, avec en creux le trait de l’aventure, argenté, l’enfant en position d’élan qui entraîne à ouvrir le livre. Blanc et argent, les couleurs de la glace, du froid. Déployée, la 4è est traitée comme l’introduction de l’histoire. On retrouve sur les pages de garde ces éléments constructifs du décor : la page blanche aux contours tracés, crayon et gomme pour la première, paysage de nature enneigée autour d’un étang, la feuille comme une fenêtre pour la fin de l’histoire. L’héroïne au bonnet rouge évolue et virevolte sur ses patins telle une danseuse en solo, comme dans un rêve, et saute, un instant suspendu. La trace sur la glace s’imprime en traits mats ou hachurés comme le trait de crayon sur du papier à grain épais, en une évocation très réaliste. L’envol puis la feuille qu’on froisse, comme un nouveau départ, un réveil, et la page qu’on tourne. La chute ramène la patineuse au milieu des enfants qui jouent comme elle sur l’étang gelé : la couleur surgit, avec elle le bruit, les cris, les rires, la vie, la réalité.

Les albums de Suzy Lee sont toujours un enchantement, et s’il en était besoin cet ouvrage est la preuve que ce bon vieux crayon et sa commère la gomme sont des outils magiques au service du talent graphique d’une auteure exceptionnelle.

Les figures enfantines sont importantes dans l’œuvre de Suzy Lee. Celles-ci évoquent en particulier un titre plus ancien, Les petits peintres nus, qu’on relira avec délice. La même fraîcheur, la même poésie pour cette aventure d’enfance, au cœur de l’hiver. Un merveilleux moment de lecture.


LIGNES
SUZY LEE
Éditions Les Grandes Personnes, 40 pages, 14 €.

%d blogueurs aiment cette page :