Noir c'est noir

Kim Myung-cheol : l’affaire ayant bousculé la Corée

La polar raffole d’histoires de disparitions inexpliquées. Il y a peut-être quelque chose de fascinant à rassembler les pièces d’un puzzle incomplet pour essayer d’expliquer le pourquoi et le comment. Bien tristement, la fiction n’est pas seule à voir des personnages se volatiliser dans la nature, et la réalité regorge de cas non élucidés où le sort des disparus demeure un mystère. Le nom de Kim Myung-cheol ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais sa disparition a tenu en haleine la population sud-coréenne pendant des mois, voire même des années. Retour sur un cas aussi bien tragique que mystérieux.

© SBS News

Le 12 juin 2010, Kim Myung-cheol, alors âgé de 32 ans, doit retrouver sa famille ainsi que sa fiancée afin de regarder ensemble la coupe du monde de foot. Toutefois, à 23h, il envoie un message à sa promise pour lui annoncer sa subite décision de rompre avec elle. Puis un second message, cette fois-ci à sa mère, pour lui dire qu’il ne rentrerait pas à la maison à cause de problèmes d’argent. Peu de temps après, sa fiancée reçoit un coup de fil de son numéro, au bout duquel une femme inconnue affirme être la nouvelle petit-amie de Myung-cheol. Ce comportement ne ressemble pas à celui du jeune homme, et immédiatement, ses proches s’inquiètent. Dès lors, il ne donne plus aucun signe de vie.

Une fois les autorités alertées, sa fiancée leur apprend qu’il avait un rendez-vous le jour de sa disparition avec un de ses amis à elle, du nom de Cho Sang-pil. Avant de se rendre à son rendez-vous, Kim Myung-cheol avait retiré de l’argent dans un distributeur à l’aide de la carte bancaire de sa petite-amie, et les enregistrements des caméras de surveillance représentent les dernières traces de lui avant qu’il ne se volatilise dans la nature.

Le jour de sa disparition, le jeune homme devait rencontrer Cho Sang-pil ainsi qu’un de ses associés en affaires, dans le cadre de l’organisation de séminaires axés autour de la danse sur l’île de Jeju. Une fois le rendez-vous terminé, Myung-cheol aurait emprunté 25.000.000₩ (~18.510€) à Sang-pil en échange de sa voiture, et reçu 30.000.000₩ (~22.210€) de la part de son associé comme financement pour son séminaire. Le 14 juin, il est officiellement déclaré comme disparu, mais les premières pistes de la police s’orientent vers une disparition volontaire après qu’il se serait enfui avec l’argent. Pourtant, il n’avait aucune dette connue, sa voiture ne valait pas grand-chose, et le contrat signé par les trois partenaires était vierge de toute inscription et ne portait que leur sceau. On découvre par la suite que l’associé n’avait en réalité aucune troupe de danse qu’il souhaitait envoyer à Jeju et que tout ceci n’était qu’un mensonge.

Un témoin aurait vu trois hommes, dont un très grand étant supposément Myung-cheol, très enivrés, le 12 juin. Il aurait été conduit dans un immeuble par Sang-pil et son associé, et la police découvrit que seulement deux jours avant la disparition du jeune homme, l’associé avait acheté des somnifères. Une nouvelle piste se dresse : celle d’un kidnapping. De plus, lors de ses entretiens avec les autorités, Sang-pil change plusieurs fois de version des faits, affirmant au départ que Myung-cheol était parti juste après reçu l’argent, mais se ravise et déclare que le comportement de Myung-cheol était suspect et que le jeune homme posait de multiples questions sur la relation de Sang-pil et de sa fiancée, tous deux étant amis. Ils se seraient alors battus, et Myung-cheol serait finalement parti après leur dispute.

Lors de leur enquête, la police constate que Sang-pil a utilisé 89 tonnes d’eau en juin, soit 40 tonnes de plus que sa consommation habituelle. Sang-pil explique avoir nettoyé ses bureaux pour se débarrasser de rats morts, mais la police ne le croit pas. Le suspect avait également jeté son canapé, mais les autorités le retrouve — et dessus, des tâches de sang identifiées comme appartenant à Myung-cheol. Enfin, on découvre que Sang-pil avait payé une femme pour téléphoner à la fiancée du jeune homme et que les étranges SMS avaient été rédigés par ses soins.

L’histoire se précise peu à peu. Le 13 juin 2010, après avoir loué une voiture, Sang-pil s’est rendu à la rivière Han ainsi que dans diverses décharges avoisinantes. En conséquence, la rivière a été sondée, sans succès. Mais même sans le corps de Myung-cheol, Cho Sang-pil fût intialement condamné à 15 ans de prison pour meurtre. Cependant, sa sentence a été réduite à 7 ans en appel pour enlèvement, séquestration et agression, car l’absence de corps a été retenue lors du deuxième procès. Des voisins de Sang-pil témoignent de sa jalousie envers Myung-cheol, car il était amoureux de sa fiancée, ce qui pouvait représenter un mobile pour le meurtre. En remontant l’historique des appareils électroniques de Sang-pil, les autorités constatent également qu’il a été présent sur les lieux d’un supposé suicide, le 22 mai 2009. A cette date, un homme avait été retrouvé mort dans son appartement suite à la prise de somnifères. L’autopsie révéla qu’il avait été intoxiqué au monoxyde de carbone. La police avait alors classé l’affaire en suicide, mais la disparition de Myung-cheol et la culpabilité supposée de Sang-pil dans l’affaire permettent de rouvrir le dossier.

© SBS News

Se faisant, les autorités découvrent que la victime du présupposé suicide avait souscrit à trois assurances vie dont le bénéficiaire était le frère jumeau de Sang-pil, pour un montant de 20.000.000₩ (~14.800€). Toutefois, les assurances avaient refusé de les payer, car elles suspectaient une fraude, d’autant plus que les jumeaux avaient installé un chauffe-eau à gaz dans la salle de bain de la victime où il est décédé. Le 11 janvier 2013, les jumeaux sont finalement condamnés à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de la première victime et fraude à l’assurance. Cho Sang-pil n’est donc pas sorti de prison après les 7 ans prononcés suite à la disparition de Myung-cheol.

En outre, la fiancée de Myung-cheol a elle aussi été suspectée, car elle avait un lien direct avec l’une des trois assurances vie de la victime du présupposé suicide. A la suite de cette affaire, beaucoup de Coréens pensent que Myung-cheol a été victime d’un trafic d’organes, ce qui expliquerait l’utilisation de 89 tonnes d’eau pour nettoyer son corps et les organes, et faire disparaître toutes traces de Myung-cheol. Sa fiancée n’a toutefois jamais été inculpée, d’autant plus que les parents de Kim croyaient en son innocence.

Malgré les indices et la condamnation de Cho Sang-pil, sans confession et sans corps, il plane toujours une part de doute sur ce qui est réellement arrivé à Kim Myung-cheol. A ce jour, le jeune homme est toujours porté disparu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :