Aesthetica Poésies

Bongsun ou l’espoir d’une vie meilleure

Inspirée par la plume de Gong Ji-Young, Danielle Tartaruga revient sur l'histoire de "Ma très chère grande sœur", Bongsun, dans un poème de sa composition.

A l’occasion du concours de littérature du festival Corée d’Ici organisé le mois dernier, Danielle Tartaruga, lauréate du premier prix, nous livre le poème suivant, inspiré du roman Ma très chère grande sœur de Gong Ji-Young, et accompagné d’une illustration réalisée par ses soins.


Elle n’avait pas demandé à naître ni à porter toute la misère du monde
Elle aurait juste voulu « être », une jolie fleur rose et ronde.
Seulement voilà elle fut vilaine et ce ne fut pas son seul fardeau
La pauvreté s’ajouta à sa peine, elle qui n’était qu’une fleur sans eau.

Enfance gâchée par la tristesse, le manque d’amour et l’oppression
Elle restait pourtant maîtresse de son destin et de ses ambitions.
Courageuse et rebelle elle était solitaire son cœur pourtant rempli d’amour
Elle voulait partager elle aurait voulu plaire, il aurait juste fallu un peu de la lumière du jour.

Elle avait pour seule amie sa jeune sœur
Mais elles n’étaient pas du même sang
Elle voulait tant lui offrir son cœur
Mais la petite n’était pas de son rang.

Une vie de labeur et de corvée l’attendait
Elle qui aurait simplement voulu être aimée
Avoir des enfants et tenir un foyer.
Mais tout était écrit, elle n’y pouvait rien changer.

La chance n’était pas non plus de son côté
Ses hommes sont morts ou ne l’ont pas respectée
Et les enfants qu’elle aurait tant voulu aimer
Lui ont tous été arrachés !

Malgré son courage et sa ténacité
Elle dut se battre et accepter.
Gardant l’espoir au fond d’elle-même comme une ultime lumière dans les ténèbres d’une vie sans joie,
Elle vécut pourtant sans aucune haine ni rancœur preuve qu’elle avait la foi.

Le poids de l’histoire se répète
On naît riche ou on naît pauvre.
Difficile d’accepter cet état de fait
Mais la réalité nous rattrape et s’impose.

Lorsque tout un pays se bat pour ne pas mourir,
La violence, la maladie et la pauvreté ne peuvent que s’alourdir !
Pourtant quelquefois une petite lumière jaillit
Bouleverse tous les codes et nous fait espérer

Est-ce l’amour ? Est-ce volonté ?
Bongsun dans une seconde vie
Pourra peut-être le démontrer !
Nous le prouver et tout changer…


A propos de Danielle Tartaruga

Pratiquante d’arts martiaux, passionnée par la Corée, Danielle TARTARUGA écrit dans des revues spécialisées sur les arts martiaux, ainsi que dans la revue Culture Coréenne. Elle est Honorary Reporter pour Korea.net, la plate-forme d’information officielle du KOCIS (Service de l’information et de la communication).

Pratiquante d’arts martiaux, passionnée par la Corée, Danielle TARTARUGA écrit dans des revues spécialisées sur les arts martiaux, ainsi que dans la revue Culture Coréenne. Elle est « Best Honorary Reporter » pour Korea.net, la plate-forme d’information officielle du KOCIS (Service de la Culture et de l’Information de la République de Corée).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :