Albums Jeunes Jeunesse

Le crayon

En ce début d'automne, quoi de mieux que ce bel album de Kim Hye-Eun sur la forêt pour rappeler le lien de l'homme, de l'enfant, avec la nature?

Kim Hye-Eun ©CotCotCot éditions

Voici l’histoire d’un crayon. Un simple crayon à dessin, qui va faire naître une forêt de sa mine affûtée, sous la main d’une enfant, et celle, inspirée, de l’artiste Kim Hye-Eun : du crayon à l’arbre, de l’arbre au crayon, l’album trace une histoire circulaire et envoûtante ; de quoi charmer longuement les enfants qui découvrent cet album sans texte, au dessin si bavard…

D’abord il y a la couverture, où le titre Le crayon se fait une petite place au centre d’une forêt multicolore, qui évoque si joliment la diversité lumineuse des massifs de Corée. Dans cette prolixité, le titre Le crayon est bien modeste ; pourtant, dès qu’on ouvre le livre, il s’affiche en majesté sur la page de titre, trônant au beau milieu, reprenant dès lors le rôle principal. Mais pas très loin, l’artiste nous le rappelle, il y a aussi l’arbre. Kim Hye-Eun joue avec leur interaction comme d’un culbuto : les larmes vertes du crayon que l’on taille avec un cutter en lame de scie, germent dans le sol de la page vierge, et le lecteur regarde croître l’arbrisseau puis la forêt. La tonalité principale de l’album est le vert, mais Kim Hye-Eun imagine des essences multiples, fantastiques, aux feuillages comme des algues et aux couleurs insolites, qui abritent bientôt quantité d’animaux, l’occasion d’inventorier un bestiaire tacheté, aux poses malicieuses…

Et puis, l’alarme vient des oiseaux qui tout à coup envahissent le ciel, comme avant un incendie ; c’est que la réalité rattrape le récit : la forêt est destinée à être coupée pour les besoins des hommes, et les camions acheminent les troncs multicolores alignés sur les remorques comme dans une boîte de crayons, vers une usine noire et fumante.  Sauf que les fumées qui émanent des cheminées sont colorées, rappelant la bataille des fées pour choisir la couleur de la robe de bal, dans le Cendrillon de Walt Disney. Que fabrique-t-on dans cette usine-là ? De quelle magie est-il question ?

Ainsi Kim Hye-Eun entraîne-t-elle le lecteur, la lectrice, dans un jeu spiralaire où chaque tourne révèle un nouvel épisode d’une vie de crayon, sous la mine du crayon lui-même : une forme de récit biographique, si ce n’est que l’agent qui permet la transfiguration est une enfant, au figuré l’artiste elle-même probablement, qui rêve d’arbres, d’oiseaux et de forêts, et qui les dessine sans cesse pour les faire vivre, murmurer, ondoyer à loisir. C’est ça, la magie de la création. Un album inépuisable.

Le crayon sera disponible dès le 2 octobre 2022.


Le crayon
KIM Hye-Eun
CotCotCot éditions, 44 pages, 17€.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :