Arts en stock Chroniques Manhwa

Solo Leveling

Un manhwa aux airs de jeu vidéo, qui cache un message sur la difficulté de trouver sa place dans la société.

Sword Art Online
C’est un light novel d'origine japonaise, adapté en jeu vidéo, manga, animé, et films d’animation. Cette série mêla action, aventure, fantasy, science-fiction et autres. Elle fait partie de l’une des franchises japonaises les plus connues au monde.
Couverture de « Solo Leveling » par Jang Seong Rak

Avez-vous déjà ressenti un complexe d’infériorité ? Quelque chose qui vous détruit même si vous essayez de faire de votre mieux ? C’est ce que Jinwoo a vécu durant une grande partie de sa vie. 

Son monde est différent du nôtre. Des portails regorgeant de monstres sont apparus sur la Terre, créant la panique chez les hommes, tandis qu’au même moment des personnes ont développé des capacités leur permettant de vaincre ces monstres. Ils sont devenus ce qu’on appelle des chasseurs, et sont classés hiérarchiquement avec des rangs allant du D au S. Jinwoo en est un, mais malheureusement pour lui, il est le plus faible et le plus nul de tous. Ce jeune homme possède l’une des plus basses classes qui existent, le rang E, mais cela ne l’empêche pas de se blesser dans des donjons de bas niveaux. À chaque passage dans un portail, le donjon et les monstres qui s’y trouvent le blessent et le mènent presque à la mort, mais, comme s’ il était protégé, Sung Jinwoo y survit à chaque fois. 

Tout est difficile pour lui. Il a besoin d’argent et le seul moyen d’en obtenir autant et rapidement est d’être chasseur. 

Un jour, l’un de ses raids se passe mal et Jinwoo est laissé pour mort au milieu de rien. Pourtant, lorsqu’il se réveille, il se sent différent; plus fort, plus léger. Mais une chose étrange est apparue, une interface virtuelle qui lui permet de passer des niveaux pour devenir plus fort.

Sung Jinwoo le plus nul et le moins respecté des chasseurs, pourrait-il devenir l’un des plus forts et des plus connus ?

Au départ, Solo Leveling était une série de roman de 8 tomes suivis d’un spin-off de 8 tomes écrit par Chugong. Il a été adapté en manhwa pouvant être trouvé sur internet mais aussi en manga aux allures de bd se trouvant dans les librairies. Cela a dû être un travail conséquent pour éviter les mauvais découpages de pages dans ce livre, car la particularité des Webtoon est de lire de haut en bas sur un écran de téléphone. Or, la version papier de Solo Leveling se lit comme on lirait une bande dessinée, ce qui montre que l’édition a beaucoup travaillé sur le design et l’allure des pages de ce livre pour donner de la qualité graphique mais aussi de la fluidité de lecture pour les futurs acheteurs.

Les dessins, les couleurs et les graphismes sont époustouflants et transmettent de l’émotion en un coup d’œil. Peur, angoisse, tristesse, joie, tout y passe. Jang Sung-lak possède un style de dessin bien à lui qui plaît à la grande majorité des lecteurs. Ce dessinateur arrive avec quelques couleurs et des traits fins, à rendre une action épique qui restera gravée dans nos mémoires. En d’autres termes, les dessins de Jang Sung-Lak sont de très bonnes qualités et se marient à la perfection avec l’histoire de Chugong.

Chugong a imaginé un monde qui ressemblerait aux jeux vidéo dans la vie réelle, un monde où tous les gamers s’amuseraient. Enfin, c’est ce qu’on pourrait croire si on ne lisait pas Solo Leveling. Ce n’est pas une histoire comme les autres, où l’on est sûr qu’à la fin il y aura un happy ending. Ce n’est pas non plus une histoire où l’amour règne. Ce sont des pages de combats, de survie, de pouvoir, mais aussi d’amour familial que l’on retrouvera à l’intérieur.

Chaque lecteur peut se reconnaître dans l’un des personnages présents dans les pages et peut retrouver une part de lui dans le personnage de Sung Jinwoo puisqu’on a tous vécu un moment où l’on s’est senti reclus, où l’on ne correspondait pas aux codes de la société.

C’est un manhwa devenu populaire rapidement, de par son originalité mais aussi grâce à son côté Sword art online (SAO) que les personnes aiment retrouver. Solo Leveling a tellement plu, que dans les années qui arrivent, l’anime de ce roman et manhwa sortira. De même, un jeux vidéo serait hypothétiquement en construction, ce qui rend impatient tous les fans de cette série. 

Alors accrochez-vous, l’aventure ne fait que commencer. 


Solo Leveling
Scénario de Chu-Gong
Dessins de Jang Seong-Rak
Kbooks, 214 pages, 14,95€

1 Kommentar zu “Solo Leveling

  1. Pingback: Lecteur omniscient - Keulmadang

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :