Vient de paraître

Keulmadang n°5 : Le polar coréen

Depuis le film Parasite, et la Palme d’or qu’il a valu à son réalisateur, le cinéma coréen est devenu célèbre. Une embellie qui profite aussi à la littérature. Cet ouvrage se propose de mettre en évidence les raisons du succès du phénomène « polar coréen » : des entretiens avec des écrivains et un éditeur, des analyses de films, des incursions dans la bande dessinée et le roman noir. Première publication consacrée à ce sujet, ce panorama témoigne de la richesse et de la diversité de la production artistique coréenne en matière de polars.


Keulmadang n°5 : Le polar coréen
Decrescenzo Editeurs, 100 pages, 10€

2 commentaires

  1. BAUMONT dit :

    Avez vous des titres de polars, livres, coréens à proposer ?

    1. Faustine Thivet dit :

      Bonjour, la thématique « Noir c’est noir » de notre revue rassemble toutes les chroniques que nous faisons à propos de polars coréens sortis en France. Les derniers titres en date sont « Les quatre enquêtrices de la supérette Gwangseon », « Seoul copycat », « Made in Gangnam » et « Eté, quelque part, des cadavres ». Si vous aimez particulièrement ce genre, je vous conseille de regarder ce que publie la maison d’édition Matin Calme, qui est spécialisée en polars coréens 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :