Arts en stock Essais

BTS, au cœur des ARMY

« Bienvenue. Première fois avec BTS ? »

BTS. Aujourd’hui, il devient difficile que leur nom ne vous dise pas quelque chose. Véritable déferlante dans l’industrie de la musique, ils ont changé les codes, révolutionné le milieu et ouvert la voie pour d’autres artistes coréens sur la scène internationale. Et derrière eux, ils ont les ARMY.

La thèse du Dr. Lee Jeeheng pivote autour de cette « armée » de fans de tous horizons et vise à comprendre ce phénomène, cette passion, cette cohésion si forte entre les sept musiciens et leurs fans. Car à l’image du groupe, les ARMY sont drôles, créatifs, charitables ; leur pouvoir social – politique même – est une force considérable qui a plusieurs fois prouvé qu’il est possible de soulever des montagnes. ARMY, ce livre est votre occasion d’en savoir plus, ou simplement de revivre votre rencontre avec le groupe qui a changé votre vie. Aux curieux, voici votre chance d’observer, de découvrir, et de comprendre.

Dans le fandom, une citation, voire une véritable croyance, ressort souvent : nous avons trouvé BTS au moment où nous en avions besoin. Peut-être à la suite d’une rupture, ou dans une période de grande difficulté. Mais nous avons rencontré BTS, et leur message a résonné en nous. Un message universel, qu’il soit celui des déboires de la jeunesse, de l’amour de soi, de la découverte du soi intérieur ou plus récemment de l’insécurité face à la pandémie de 2020.

La force de la K-pop de manière générale est la production constante de contenus musicaux et visuels : CDs, DVDs, photobooks, goodies – de quoi tenir les fans occupés à l’année. BTS est loin de faire l’impasse sur cette stratégie, en offrant des contenus allant de courtes vidéos YouTube à leurs propres émissions de variété. La cerise sur le gâteau, c’est leur activité sur Twitter. Un moyen privilégié d’interagir avec les fans, ainsi qu’une des raisons pour lesquelles le public étranger associe souvent la réussite du groupe aux réseaux sociaux – bien que le raccourci soit réducteur. Toutefois, il est vrai que leur profil actif sur les réseaux a permis de nourrir cette proximité avec leur fandom.

Une proximité par ailleurs particulière à cause de la nature même de la K-pop, et des mécanismes culturels qui entrent en jeu dans les relations sociales de fan à artiste : dévotion exclusive à un artiste, culture du vote, séances de dédicaces… Lee Jeeheng fait le point sur ce « rapport quasi fusionnel » (p. 196), qui peut frôler le désir de contrôle et qui est souvent source de conflit entre fans étrangers et fans coréens.

« Teamwork makes the dream work. »

(Comprenez : le travail d’équipe permet de faire marcher le rêve.)
BTS à leurs débuts en 2013.

Lee Jeeheng retrace au fil du livre le chemin semé d’embûches que BTS a dû traverser : les moqueries, les critiques, les accusations, les sabotages, les erreurs, les difficultés, rien n’est omis. Car venant d’une petite compagnie quasi-inconnue du grand public du nom de Big Hit Entertainment, BTS est un groupe qui a eu du mal à s’imposer nationalement. Les railleries sur leur nom ou leur apparence ont été quotidiennes. Et malgré un rapide intérêt de la part des fans internationaux, leur percée en Occident n’a pas été de tout repos non plus. Encore aujourd’hui, en dépit de leur surnom de « plus grand groupe au monde », les membres sont toujours victimes çà et là de micro-agressions ou de racisme flagrant. Ce sont néanmoins les difficultés qui ont nourri le lien si précieux entre fans et artiste, et a inspiré le credo du fandom : BTS et les ARMY n’ont que l’un pour l’autre.

« Que faire quand on vous rit au nez ? Ne pas baisser les bras. » (p. 18)

Bien que souvent réduit à un « fandom d’adolescentes hystériques », les ARMY sont un des groupes les plus diversifiés et inclusifs. La success story du groupe donne aux minorités le courage d’aller de l’avant. Les intellectuels s’intriguent de l’utilisation de références littéraires et concepts psychologiques dans leurs albums. Quoi qu’on en dise, BTS ont su transcendé l’âge, le sexe, la religion et la barrière de la langue.

La préface, rédigée par le groupe BTS ARMY France, fait l’éloge d’un fandom soudé et organisé, et pour cause ! Traducteurs, professeurs, psychologues… en plus de s’entraider entre fans, les ARMY sont également le principal véhicule promotionnel du groupe : achats de panneaux publicitaires, promotions radio, réseaux sociaux organisés, évènements caritatifs sous le nom de BTS, etc. Une règle d’or : le fandom est le visage du groupe, donc il faut se montrer positif et respectueux en toutes circonstances – même s’il est difficile dans un si grand groupe de personnes de ne pas avoir d’écart.

En parallèle, Lee Jeeheng revient de manière honnête sur certaines erreurs du groupe, mais aussi sur les leçons qu’ils en ont tirées. Quand des accusations de misogynie tombent sur les membres entre 2014 et 2016, RM, le leader, ne se contente pas de s’excuser : il écoute, se remet en question et contacte de nombreux spécialistes du féminisme pour être certain de ne plus répéter les mêmes erreurs. Il en ressort grandi ; un point qui différencie BTS de beaucoup d’autres groupes.

« Nous assistons en temps réel au moment où tous les pas effectués, toutes les marches gravies par BTS deviennent l’histoire même de la musique populaire coréenne. » (p. 27)

BTS au cœur des ARMY regorge d’anecdotes du groupe, de réminiscences sur leur parcours mouvementé ainsi que d’explications bienvenues sur la société sud-coréenne et en particulier la « culture K-pop », univers encore méconnu et dont la différence culturelle peut même surprendre les fans récents. Il s’agit alors d’une occasion pour les ARMY les plus jeunes ou les curieux d’en savoir plus, de découvrir une culture bien plus large qu’on ne le pense ; et il n’est pas impossible que même les plus vétérans d’entre nous y apprennent une chose ou deux.

BTS ont offert bien plus que de la bonne musique à leurs fans. Ils sont une chaleur, un réconfort et un refuge à ceux qui en ont besoin. Leur message, c’est ce que désiraient entendre de nombreuses personnes. Et les ARMY sont devenus une famille. La conclusion du livre noue parfaitement le nœud sur cette belle aventure qu’est BTS, et pourrait même arracher une larme à certains.

En soit, la thèse du Dr. Lee Jeeheng est pour les ARMY l’occasion de revivre les moments forts, les larmes et les victoires. Pour les autres, il s’agit d’une belle découverte – celle d’un univers merveilleux.


BTS au cœur des ARMY
Lee Jeeheng
Traduit par CHOI Kyungran et Pierre BISIOU
Matin Calme, 16,90€, 256 pages.

%d blogueurs aiment cette page :