Arts en stock Manhwa

True Beauty

Dans la Corée du Sud actuelle où l'apparence est d'une importance cruciale, True Beauty explore les conséquences de cette obsession pour la beauté.

Studio N
Filiale de l’application Webtoon qui crée des adaptations télévisées à partir des livres de leur bibliothèque Webtoon.
Tome 1 – True Beauty édition KBOOKS

De nos jours, l’apparence détient une place importante dans les sociétés et d’autant plus en Corée du Sud où le physique, principalement des femmes, se doit d’être parfait. Le pays dispose de plusieurs critères pour la femme idéale. Certaines de ces “normes” proviennent de standards culturels antérieures d’Asie, notamment, le culte de la peau blanche qui reste une forme de noblesse au contraire d’une peau bronzée faisant référence à celles des paysans travaillant dans les champs à l’époque de l’empire coréen. En outre, les femmes doivent posséder une double paupière pour élargir leurs yeux « à l’occidentale », être mince, avoir un visage fin et de nombreuses autres caractéristiques qui rendent cette perfection inatteignable. Cette pression constante a engendré des dépressions et, pour cause, selon la société les filles dites « déplaisantes » détiennent moins de chance de réussir dans la vie. C’est pourquoi, beaucoup d’entre elles se tournent vers la chirurgie esthétique pour changer radicalement leur visage, en particulier leur yeux et leur nez. Par an, la Corée réaliserait 1.2 million d’opérations chirurgicales, ce qui en fait,  d’après un article de la revue “Le Monde” s’appuyant sur l‘ISAPS en 2017, le pays en troisième position, derrière les États-Unis et le Brésil, en nombre d’opérations réalisées chaque année.  De plus, selon la Société Internationale de Chirurgie esthétique et plastique (ISAPS), la Corée serait le cinquième pays en nombre de chirurgiens plasticiens (2019).

 Toutefois, la chirurgie esthétique se voit concurrencée par le maquillage coréen qui s’étend, lui aussi, à l’international. À chaque coin de rue du pays se tiennent des magasins de cosmétique tels que Tony Moly, Étude House, Nature republic ou encore Bonnie Garner. La chirurgie esthétique possédant des risques allant d’une simple éruption cutanée à la mort, les jeunes femmes préfèrent un moyen naturel, non définitif et peu dangereux : le maquillage. C’est vers ce courant que la protagoniste du manhwa True beauty (여신강림) s’est penchée.

Prologue – True Beauty

Comme la plupart des jeunes filles, Ju-Kyeong ne se plaît pas et le harcèlement quotidien qu’elle subit accentue ses mauvaises pensées. Le jour de son premier chagrin d’amour, elle poste un message sur un forum en écrivant : « […] lui aussi il aime les jolies filles. C’est vraiment déprimant d’être laide ». En réponse, elle reçoit des vidéos de maquillage affichant des transformations avant-après stupéfiantes. Surprise du résultat, elle se hâte d’essayer. Les premières tentatives se retrouvent être des échecs, mais après acharnement Ju-Kyeong réussit. Elle devient rapidement la « déesse » de son nouveau lycée grâce à son changement d’apparence. Cependant, même si sa confiance en elle s’est vue remonter, elle redoute le moment où un garçon s’apercevra de la supercherie. Lorsque Suho, un mystérieux et beau garçon de son lycée, la rencontre sans maquillage, le stress s’empare d’elle. A-t-il découvert son secret ?

True beauty raconte l’histoire quotidienne des jeunes filles en Corée du Sud. Une histoire plus vraie que nature. Bien que la beauté reste une place importante dans ce manhwa, d’autres sujets tout aussi importants y sont dénoncés au cours de l’histoire comme le harcèlement scolaire. Cette romance plutôt féminine cache en réalité un scénario rude, tout particulièrement sur le passif des personnages qui pourrait en surprendre plus d’un. Chaque histoire est mûrement réfléchie pour se rapprocher au mieux de la réalité, une réalité que certaines personnes préfèrent ignorer. Dans cette histoire, la non-beauté est tout aussi synonyme de harcèlement que la beauté. Sans surprise, la romance demeure le sujet principal de l’histoire. Tout au long du manhwa, Ju-Kyeong sera confrontée à ses sentiments et tourmentée par les diverses décisions à prendre. 

Chapitre 2 – True beauty

L’élément le plus surprenant de True beauty se découvre au moment des scènes de maquillage. La précision des explications laisse sans voix. Les lecteurs pourraient acheter les mêmes produits cosmétiques et suivre les différents tutoriels que nous présente le personnage principal. 

La Corée du Sud étant l’un des pays les plus perfectionnistes au monde, il n’y a aucune surprise sur la qualité des dessins composés de personnages aux visages lisses, presque sans défauts. Etonnement, même la représentation de personnages dits “laids” comme Ju-Kyeong sans maquillage, reste splendide. Chaque dessin de Yaongyi (Kim Na Young) est charmant, demeurant dans le thème de la romance avec des couleurs douces qui rendent le manhwa calme et romantique. Toutefois, lors de scènes chocs, l’auteur a su rendre l’atmosphère pesante en assombrissant le visage des personnages et l’arrière-plan d’habitude clair. La couverture du livre est superbe : le personnage de Ju-Kyeong se tient en gros plan au centre, autour d’elle des fleurs sur une arche agrémentée de dorures. Cette disposition et ce choix de brillance attire les regards et la curiosité des lecteurs. Toutefois, si l’apparence délicate et féminine de la couverture peut en décourager certains, il ne faut jamais juger un livre par sa couverture.  

L’édition KBOOKS (appartenant aux éditions Delcourt) a réalisé un travail d’orfèvre pour retransmettre le webtoon en parfaite BD. Ce choix d’adaptation en bande dessinée a été une agréable surprise mais une décision logique au vu de son voisin la bande dessinée japonaise (manga). Les planches sont bien positionnées et respectent en grande partie les dispositions et les transitions faites dans la version Webtoon. Un travail conséquent qui ravit les lecteurs. 

Adaptation cinématographique de True beauty – True beauty Webtoon

En peu de temps, True beauty s’est retrouvé dans toutes les conversations des fans de manhwas. Son histoire simple touchant aussi à des sujets “tabous” montre un aspect de la Corée que beaucoup préfèrent ignorer. Pourtant, depuis quelques années, ce sujet est devenu populaire auprès de nombreux auteurs. Le succès est si grand, que des films et séries coréennes ont été réalisés. Le plus connu sur la chirurgie esthétique reste 200 pounds of beauty, sorti en 2006. Parmi les œuvres plus récentes on retrouve, My ID is Gangnam Beauty (ID는 강남미인!) provenant d’un Webtoon et se trouvant sur la plateforme Netflix ou encore l’adaptation de True Beauty (2018) sur Rakuten Viki. Suivant le Webtoon qui a suscité plus de 5,1 milliards de lecteurs dans le monde, la version papier et l’adaptation cinématographique, une série animé du même nom sortira dans les années à venir par le Studio N.

True beauty fait partie des histoires que l’on lirait pour rêver d’amour tout en sachant que la plupart des éléments du scénario sont réels. Avec son histoire recherchée et perfectionnée, de nombreuses jeunes filles se retrouveront dans le personnage de Ju-Kyeong.

Si la beauté coréenne et ses secrets vous attirent, True beauty reste le manhwa incontournable. 


True Beauty
Yaongyi
Kbooks, 272 pages, 14,95€

%d blogueurs aiment cette page :