Récits

L’allée des ferronniers de Mullae

mullae2Mullae, dans le quartier de Yeongdeungpo, a deux visages : un le jour et un la nuit. Le jour, des hommes robustes habillés de tabliers de travail noirs s’activent autour des morceaux de métal, alors que la nuit, les artistes se concentrent sur leurs œuvres dans les fonderies des alentours. Depuis 2 000, les politiques de relocalisation des entreprises et le redéveloppement local ont conduit au déclin du complexe industriel de Mullae-dong. Alors que les entreprises fermaient une à une, les artistes sans le sou y ont installé leurs boutiques. La frontière entre la métallurgie et l’art offre des vues pittoresques qu’on ne trouve nulle part ailleurs.

Bing, bang. Çà et là, on entend des bruits métalliques. Dès qu’on pose le pied dans la rue qui mène au marché du métal de Mullae, dans le quartier de Yeongdeungpo, c’est comme un rituel. Les fonderies de métal se concentrent sur cette rue et les hommes en bleu de travail tachés de poussière défilent, vaquant à leurs occupations. Mais quand le jour se couche, l’allée de Mullae subit une transformation. Aux alentours de 18h, les stores se ferment, alors que dans les étages, au premier, au second, les lumières s’allument en cœur, révélant des images colorées. C’est l’heure où les artistes de Mullae se mettent à l’œuvre.

Les jeunes artistes s’installent à Mullae autour de 2005. Les premières années du nouveau millénaire sont marquées par la relocalisation et les politiques de redéveloppement ; les fonderies de Mullae ferment une à une et se présentent comme des opportunités pour les artistes appauvris, attirés par les bas loyers. Ils commencent alors à installer leurs ateliers à Mullae, et à laisser leurs marques, dans leurs studios et à travers les graffitis plein d’humour peints sur les stores. Dès leur arrivée, l’ambiance du quartier est transformée.

Grâce aux vues pittoresques créées à la frontière de la métallurgie et de l’art, Mullae est devenu un endroit branché de Séoul. Récemment, le quartier a servi de lieu de tournage à un film et est devenu une destination touristique pour les étrangers, renforçant la popularité du voisinage. Avec l’augmentation du nombre de visiteurs, certains endroits deviennent un passage obligé, comme le Chungnam Trading Co, un supermarché également connu sous le nom de « magasin jaune », et le restaurant Bok-gil, au premier étage, décoré par les photographies personnelles du propriétaire. Le charme véritable de Mullae se trouve dans l’art vivant et mouvant qui orne chaque coin de rue de l’Allée des Ferronniers. Ce n’est pas bien compliqué de rencontrer les artistes. Ils sont bien 180 à travailler dans le quartier : peintres, artistes 3D, sculpteurs, designers, illustrateurs, photographes, caméramans, calligraphes, réalisateurs, danseurs, comédiens, artistes de rue, écrivains, critiques, etc.

La plupart des artistes vivent dans leur atelier, donc il n’est pas bien compliqué de les rencontrer. Nombreux sont les ateliers de Mullae à être ouverts au public. Pour profiter de l’art qui nous est offert au maximum, il ne faut pas se contenter de contempler l’extérieur, mais entrer. Il est ainsi possible de découvrir les artistes en plein travail, et avec un peu de chance, pourquoi ne pas partager un thé avec eux ? (avec leur permission bien sûr !) Pour parler avec les artistes de Mullae plus en détail, il faut aller au café-galerie Cotton Seed. Ouvert en juillet 2010, c’est un lieu de sortie populaire parmi les artistes du coin. C’est un espace d’exposition à but non lucratif où les artistes vont souvent prendre une pause et discuter. C’est faire d’une pierre deux coups puisqu’on y trouve et les œuvres, et les artistes.

A franchement parler, on ne reconnait pas le charme unique de Mullae au premier coup d’œil. A la première visite, on serait tenté de penser que le voisinage n’est qu’un regroupement d’allées sinistres et sombres. Les studios situés dans les étages d’anciennes usines et sur les toits ne sont pas toujours faciles à localiser. C’est pourquoi une carte a été créée, sur laquelle on peut facilement retrouver tous les ateliers de Mullae. Celle-ci est disponible sur place. Pour profiter du voyage, de nombreuses performances et expositions sont organisées tous les mois, il suffit de s’informer par avance du programme. Il y a beaucoup à voir : concerts, performances de rues, expositions… Avec l’augmentation du nombre de visiteurs, de nombreuses informations sont maintenant disponibles en ligne.

%d blogueurs aiment cette page :