Vient de paraître

La Corée du Sud en 100 questions

La tyrannie de l’excellence

Pourquoi la colonisation nippone est-elle un traumatisme pour les Coréens ? Le confucianisme est-il la clé de compréhension de la société ? Qu’est-ce que la révolution des Bougies ? L’école est-elle l’antichambre de l’enfer coréen ? Quel est le secret du génie coréen pour l’innovation ? Quelles relations la Corée du Sud entretient-elle avec la Chine ?

La Corée est partout ! La K-Pop et les dramas envahissent nos écrans, le coréen est « la » langue à apprendre… la vague du Hallyu, le soft power du « Pays du Matin clair », a submergé le monde, telle une magistrale revanche sur un passé d’invisibilité et de souffrance. Car en un siècle, le pays a connu la colonisation japonaise, la partition avec le Nord, la guerre puis la dictature. Mais la démocratie l’a emporté à la fin des années 1980 : la Corée s’est réinventée et se hisse désormais au dixième rang mondial.

Pourtant, la Corée du Sud souffre de ce miracle économique, obtenu à marche forcée : évolution sociale et ouverture trop soudaines, carcan du confucianisme et corruption toujours galopante. Sa jeunesse créative, immergée dans le virtuel, est en quête de sens dans ce pays sclérosé par les obligations sociales. La Corée est un monde de paradoxes qui s’impose comme un modèle de réussite mais avec une démographie et un moral en berne aggravé par un taux de suicides record. Pour comprendre ce pays si singulier, voici 100 clés, toutes passionnantes.


La Corée du Sud en 100 questions : le tyrannie de l’excellence
Juliette MORILLOT
Tallandier, 416 pages, 17,90€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :