Poésies Recueils

Le seopyeonje de Ko Un

Il est des promesses qui exigent leur lot de patience, de souffrance parfois. Eternelles compagnes, elles ne tiennent nul compte de la signification qu’elles prennent au cours du temps, le temps donnant raison à leur existence, justifiant le titre de promesse, de n’être que promesses.

Poésies Recueils

Rencontre avec Ko Un

Au dernier jour d’une semaine provençale, qui nous aura guidé de Sète à Avignon, de Fuveau au pied de la Sainte-Victoire, d’Aix à Arles, ce dernier jour, pas avant, au terme de longues conversations, dont chacune nous amenés au bord d’une conversation nouvelle, et parce qu’il fallait bien en retenir quelque chose, une empreinte, une date, un rendez-vous à venir, un jour, une autre fois, quelques questions laissées en suspens formant la trace de ces propos recueillis.

Séoul, vite, vite! Anthologie de nouvelles coréennes contemporaines, traduites par KIM Jeong-yeon et Suzanne Salinas
Fiction Nouvelles

Séoul, vite ! vite !

Séoul, vite, vite ! À la simple énonciation du titre, on ne peut empêcher un petit acquiescement de la tête, un signe pour affirmer que cet intitulé est en parfait adéquation avec la mégapole d’aujourd’hui. Séoul, une ville qui ne nous laisse d’autres choix que de nous laisser emprisonner dans ce tourbillon détruisant tout sur son passage et qui, semble ne jamais perdre de sa puissance.

Un train pour Séoul, de ROH Kyeong-shik, traduit par HAN Yumi et Hervé Péjaudier, éditions IMAGO
Fiction Nouvelles

Un train pour séoul

La division de la Corée le long du 38ème parallèle aura apporté son lot de souffrances aux familles déchirées de part et d’autre de la frontière. Lorsque dans les années 80, les premières émissions de télévision lancent un appel au parent perdu et diffusent les retrouvailles d’un couple séparé depuis près de 40 ans, un choc émotionnel s’empare du pays.

Jumong, de KIM Yang-keum, Ill. de KIM Dong-seong, Ed. Chan-ok, Flammarion
Jeunesse Petits

Jumong

Publié début 2011, voici un album pour les plus jeunes qui séduira aussi leurs parents : quoi de mieux pour assurer le succès de cette histoire tirée de l’histoire et de la mythologie coréennes, et superbement illustrée par Kim Dong-seong ?